_dsc6948bis
(c) Jean-François Lafon

L’artiste plasticien Thierry Chassagnac crée des formes qui décrivent la matière, son caractère flou, relatif et illusoire, sa dimension métaphysique et symbolique même. Se qualifiant de « moteur néguentropique », il « participe à une forme de conscientisation pour qui capte l’information latente contenue dans (s)es créations ».

Il travaille principalement à Lyon, au sein de la Friche Lamartine, un espace autogéré où deux cents artistes pluridisciplinaires se partagent 3.000m² d’ateliers. Cet endroit où s’expriment des pratiques diverses favorise selon Thierry Chassagnac l’ouverture d’esprit de ses usagers, le croisement des travaux, les mutualisations matérielles et d’idées, les rencontres, les amitiés.

adam-createur-troisquart

L’odeur que nous lui avons confiée l’a replongé en enfance, dans la cave où ses grands-parents entreposaient vieux outils, armes anciennes, cannes à pêche, cornes de chamois. Cet endroit où ses ancêtres séchaient et fumaient des viandes, où sa grand-mère faisait des lessives et où les géraniums passaient l’hiver était propice à la création. L’expérience proustienne lui a donné envie de créer un contenant pouvant accueillir les aspects cuir, viande fumée, mécanique, lessive qu’il y a reconnus afin de pouvoir en « bénéficier à volonté ». Ainsi, il a créé un « diffuseur d’esprit du temps » qu’il a choisi de laisser vierge afin que chacun puisse y intégrer son « bout de madeleine ».

 Vous pourrez retrouver son travail sur son site Internet, ainsi que sur ses deux pages Facebook, ici et !