auroreem

« Ce qui me passionne c’est ce qu’il y a entre la lumière et l’ombre, les nuances révélées par l’une et l’autre et ce que ça génère dans notre imaginaire. J’ai créé L’Éclaireur, un laboratoire artistique ambulant permettant de partager mes recherches artistiques autour de cela à des publics éloignés du milieu de l’art. Je vais à la rencontre de détenus, de bébés, d’enfants ou de personnes avec handicap pour les amener à explorer à leur manière ce monde fait de clarté et de brouillard, de perceptible et d’obscur. Et, dans une volonté de créer des projets interdisciplinaires autonomes, je suis en train de monter un collectif du nom Le Bruit Des Yeux avec des plasticiens et musiciens. »

planteeaurore

Aurore Émaille est animée par la volonté de faire découvrir son univers à des non-initiés. C’est une démarche qu’elle partage avec Première Matière.

Elle a déjà eu l’habitude de travailler avec d’autres sens. Faire dialoguer les sons et les images, elle a pu l’expérimenter avec des bruiteurs et des musiciens lors de création de spectacles. Le toucher fait aussi partie de son travail lorsqu’elle mêle images, fils aiguilles et tissus avec de la broderie.imagebroemaille1

Créer à partir d’une odeur, elle l’a expérimenté pour la première fois avec nous.

Les mots qui lui sont venus lorsqu’elle a porté la fiole à son nez, les yeux fermés : flots, couches et épaisseurs.

Elle s’est alors armée de lumière et de papiers calques pour matérialiser cette odeur.

Découvrez le travail d’Aurore Émaille par ici !