L’équipe

martin-bleu-rondMartin Jaccard // Olfactif & Fondateur du Journal d’un Anosmique

Martin a récité les textes de Lagarce ou Marivaux sur la scène de la salle de théâtre du lycée avant de s’intéresser aux parfums et odeurs. À la ville, Il aime boire son verre de vin rouge avec ses amis, faire l’analyse du dernier film d’auteur (mouais…) qu’il a vu, le tout accompagné du dernier hit de Shy’m. À la campagne, il ira plutôt faire la sieste près de son canard Bébert ou chercher le miel des abeilles au fond du jardin. Lorsqu’il n’est pas en cuisine pour préparer son Bo Bun made in Belleville, c’est dans la composition de pyramides olfactives qu’il accorde son temps et partage sur Le Journal d’un Anosmique créé il y a trois ans. Et quand il s’énerve du mauvais goût de certains comptes Instagram, il s’en va retrouver les collègues qu’il a rassemblés pour travailler sur l’édition d’un livre.

sophie-bleue-rondeSophie Doléans // Graphisme & Fabrication

Sophie est née un samedi soir dans une ville de province. Elle vit désormais à Pantin au deuxième étage d’un immeuble et travaille comme graphiste à Montreuil aux Éditions de l’œil. Sophie a deux bras, deux jambes, un sexe, une tête.

Sophie célèbre le jour qui se lève avant de s’endormir. Sophie a déjà lu Proust, Sophie n’a pas Facebook, Sophie prend encore ses photos à l’argentique, Sophie préfère le noir et blanc. Sophie connait Paris comme le fond de son sac à main, et tous les libraires de la ville. Sophie est célibataire. Sophie ne regarde pas la télé ; sauf les matchs de football. Sophie elle-même n’est pas trop sportive.

Sophie dit « nan » pour « non », réfléchit à haute voix, Sophie porte des robes et des jeans, Sophie est copain et copine.

Couteau suisse, Sophie chapote aussi bien le graphisme du projet que la fabrication.

marie-bleue-rondeMarie Jaccard // Gestion de droits & Relation artistes

Marie est née à la tête d’une fratrie qu’elle aime inviter au bureau pour les envoyer chercher des glaces pour les collègues. Propriétaire d’une collection de bottines quasiment toutes identiques (ce qu’elle nie), elle fait des rêves politiques, surtout quand le chat Horace vient s’asseoir sur sa tête pendant la nuit.

Peu encline à faire ses propres tartines le matin, elle n’hésitera pourtant pas à embarquer toutes ses fringues bleues pour voyager au bout du monde avec l’Homme ou la Copine. Ça, c’est quand elle daigne quitter le 20ème arrondissement ou qu’elle ne va pas travailler au milieu des livres avec Rihanna bien fort jusqu’au fond des oreilles. Grâce à son expérience dans le domaine des papiers à signer et compagnie, elle a permis à toute cette fine équipe de rester hors de prison (pour le moment). Ça n’est pas rien.

lola-bleue-rondeLola Nicolle // Éditorial & Communication

Dijon, Lyon, Paris, voici l’équation que Lola a choisie pour débuter sa vie.

Dans la capitale, elle épluche et nettoie des manuscrits pour en faire des livres, ce qui lui vaut d’être la caution littéraire du projet. Elle s’étonne d’un rien et se fascine d’un tout. En bonne alchimiste, elle sait voir l’exaltant dans le banal. Ambassadrice du négligé/travaillé, elle voudrait atteindre le monopole du bon goût. Voyant que ça n’était pas gagné, elle a dû, somme toute, rester quelqu’un de simple.

Enregistrer